Transports et voyage

En vélo

Tous les chiens ne sont pas le compagnon idéal de vos randonnées à bicyclette ; les chiens courts sur patte qui préfèrent rester dans le panier fixé sur le guidon, et les chiens lourds et paresseux comme le saint-bernard, ne conviennent pas du tout.

Si votre chien aime courir, songez d’abord à commencer par un entraînement lorsque votre chien est âgé d’un an. Adaptez votre rythme à celui du chien -ce conseil vaut également pour la course à pied et pour l’équitation.

Important : si votre chien vous accompagne tous les jours dans vos promenades à bicyclette, sachez que cet entraînement ne doit pas cesser brutalement -comme pour la pratique d’un sport intense. Il faut arrêter graduellement !

En voiture

Les déplacements en voiture font aujourd’hui partie de la vie quotidienne des chiens, et de nombreux chiens qui adorent la voiture, sautent dans le véhicule dès que la porte est ouverte.

Il faut dès le début attribuer une place au chien dans la voiture. Un petit chien doit être installé devant, sur le tapis situé au pied du siège du passager, un grand chien est à sa place sur le siège arrière, ou sur la plage arrière des véhicules commerciaux. Vous trouverez dans le commerce grillage et filet qui évitent que le chien passe devant, ou qu’il soit projeté en avant par un coup de frein brusque.

Pour le trajet placez sous l’animal une couverture ou un tapis antidérapant. Si le voyage est long, prévoyez des pauses à intervalles réguliers, afin que le chien puisse satisfaire son besoin de mouvement, se soulager et boire de l’eau fraîche.

En été, lorsque la température est élevée, ne le laissez seul dans la voiture qu’en cas de nécessité et pour peu de temps. Tous les ans, des chiens meurent dans des voitures dont la température intérieure est trop élevée.

Laissez toujours une vitre ouverte, afin que le chien ait suffisamment d’air frais. Il existe des grillages faciles à installer et qui résistent aux tentatives d’effraction (voir le dessin ci-contre à gauche).

Les transports en commun

Si le chien est bien élevé, les voyages en train ou par les autres transports en commun ne posent pas de problème en général. Renseignez-vous avant de partir et n’oubliez pas que votre chien doit lui aussi avoir un titre de transport.

En vacances

Tous les ans des milliers de chiens sont abandonnés, pour la plupart au moment des départs en vacances. Mes activités au sein d’un refuge d’animaux m’ont permis de me familiariser avec ces faits, pourtant je ne puis ni approuver ni comprendre un tel acte. Pourquoi le chien ne partagerait-il pas avec nous la plus belle période de l’année, celle au cours de laquelle nous sommes détendus et disponibles.

Partez en vacances avec votre chien. Si vous les préparez, ces vacances avec le chien seront agréables pour tous. Il n’est pas possible de se rendre avec un chien en Angleterre, en Irlande, en Suède, en Norvège, en Finlande, car dans ces pays une quarantaine est exigée.

Le chien doit avoir ses papiers, parce qu’à l’entrée de presque tous les pays la preuve d’une vaccination contre la rage est exigée. Dans la plupart des pays, la présentation d’un livret sanitaire est également demandée.

Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire, afin de connaître les dispositions en vigueur. En cas d’incertitude, adressez-vous au consulat du pays concerné. Si vous prenez l’avion, demandez auparavant à la compagnie si votre chien peut voyager avec vous, ou s’il doit aller en soute. Pour un voyage en soute, une cage adaptée est nécessaire.

Lors d’un voyage dans les pays méridionaux, le chien a besoin d’une petite place à l’ombre. Après le bain de mer, il faut le rincer sous la douche ou à l’aide du tuyau d’arrosage.

Il existe de nombreux hôtels, terrains de camping et pensions dans lesquels votre chien est le bienvenu. Les agences de voyage, les librairies et les magasins d’animaux fournissent des brochures et des livres qui indiquent les adresses hospitalières, et recensent les hébergements et pensions pour les chiens.

Si le chien doit passer les vacances à la maison

Tous les pays et toutes les destinations ne conviennent pas à des vacances en commun. Il faut mieux laisser votre chien à la maison plutôt que de lui infliger quinze jours à New York. La meilleure solution consiste à confier le chien à des amis ou à des parents qui connaissent l’animal.

Demandez à l’éleveur chez qui vous avez acheté votre chien, peut-être a-t-il de la place pour lui. Si vous le mettez dans une pension pour chiens, il faut réserver à temps, et allez voir sur place si cela convient. Renseignez-vous auprès de l’association protectrice locale ou de votre vétérinaire sur les bonnes pensions.